Menu

Menu

Membres de l'Ordre

Retour

Alain Caillé

Ce n’est pas d’hier qu’Alain Caillé, comptable agréé de formation, est grandement engagé au sein de sa communauté. Associé chez Deloitte, où il évolue depuis 25 ans, il agit à titre de leader de marché depuis deux ans. Son savoir-faire et son professionnalisme, il prend plaisir à les mettre à profit lorsqu’il s’investit dans des projets liés à la communauté.

Depuis un an, il le fait en tant que président du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Drummondville, s’affairant notamment à rallier les acteurs politiques autour de la cause de ce bel organisme drummondvillois tout en continuant de tisser et d’entretenir des liens étroits avec les divers intervenants de la sphère économique.

Si l’engagement bien senti d’Alain Caillé est connu et reconnu, il l’est tout particulièrement dans la foulée de son apport à la création et à la tenue du Challenger Banque Nationale de Drummondville, un événement sportif d’envergure internationale qui suscite beaucoup d’attention et de « bravos »!

Partager

Depuis bientôt cinq ans, ce comptable ne compte pas les heures qu’il a consacrées à la concrétisation de ce grand rassemblement annuel qui, l’an dernier, a attiré plus de 5600 spectateurs, dépassant les records d’assistance.

Par exemple, parmi les 22 comités qui ont été formés afin de bien servir la tenue du Challenger Banque Nationale de Drummondville, on retrouve un comité « Wow », proposé par Alain, afin de mettre en place ce qui contribue à faire une différence.

Sa saine gestion des finances et de tout ce qui a trait au volet administratif permet à l’organisme d’avoir un bel avenir, d’autant plus que l’engouement ne cesse de s’élever d’un cran à chaque nouvelle édition.

Il y a quelques mois, le président et chef de la direction de Tennis Canada, Michael Downey, a indiqué que parmi tous les événements du genre au Canada, le Challenger Banque Nationale de Drummondville est tout simplement le meilleur. Rien de moins.

Il faut dire qu’Alain Caillé a un faible pour le tennis et pour cause : il a lui-même joué « junior » en plus d’être entraîneur pour des joueurs d’élite à Drummondville. Durant plusieurs années, il a remporté de nombreux championnats se déroulant à Drummondville et dans les environs.

Plus que tout, Alain Caillé se réjouit de voir des centaines de jeunes assister à des séances d’entraînement et à des matchs. Il espère de tout cœur que son événement préféré contribuera à donner le goût aux jeunes de se dépasser. Il n’est pas peu fier non plus d’avoir été témoin des exploits de nouvelles vedettes du tennis, dont Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov. Le premier a réalisé son premier tableau principal à Drummondville à l’âge de 14 ans, alors que le second a remporté son premier tournoi professionnel dans l’enceinte du Tennis intérieur René-Verrier.