Menu

Menu

Membres de l'Ordre

Retour

Jocelyn Gagné

Au terme d’une enrichissante carrière qui aura duré 28 ans au sein de la Sûreté du Québec, Jocelyn Gagné a choisi de s’engager de multiples façons dans sa communauté. Maire de Saint-Joachim-de-Courval de 1997 à 2004, il partageait avec plaisir et fierté son temps à différents comités de la MRC de Drummond. En 2005, la fusion de Drummondville avec Saint-Charles-de- Drummond, Saint-Joachim-de-Courval et Saint-Nicéphore lui a permis de réorganiser son engagement dans son milieu.

De 2005 à 2013, Jocelyn Gagné a agi à titre de conseiller municipal à la Ville de Drummondville. À ce titre, il s’est investi dans plusieurs dossiers visant à bonifier, à augmenter et à diversifier l’offre de services. Il a également agi en qualité de président du comité de sécurité publique de la MRC de Drummond durant toute cette période.

Durant les huit années où il a été à l’écoute des citoyens de son secteur, ceux du centre-ville (district 3), cet homme de nature plutôt discrète a également été président de l’Office municipal d’habitation de Drummondville (OMHD).

Partager

Instigateur de la création de la Villa du Parc-de-la-Paix (36 appartements), il fonda aussi à l’OMHD une coopérative de solidarité, laquelle est toujours en activité. Selon Jocelyn Gagné, qui se considère « un privilégié de la vie », il n’y a rien de tel que d’avoir la chance de pouvoir se prouver qu’on peut faire la différence.

Bénévole au Mondial des cultures pendant plusieurs années, il a su tisser des liens de jumelage avec la communauté de Berstett, située dans le département du Bas-Rhin dans la région de l’Alsace, et ces liens demeurent, encore aujourd’hui, avec Drummondville.

Ces dernières années, son engagement ne se dément pas. Il s’active notamment au sein du conseil d’administration du Centre d’action bénévole Drummond; il préside le C. A. du Musée national de la photographie; il siège à la Fondation Raymond Beaudet en plus d’être président de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec.

Sans surprise, Jocelyn Gagné estime que « s’il y a un peu de paradis sur cette Terre, il est à Saint-Joachim-de-Courval »!