Menu

Menu

Membres de l'Ordre

Retour

Marie-Christine Brunelle

Éducatrice spécialisée diplômée en 2007, Marie-Christine Brunelle a toujours été passionnée par l’intervention et la relation d’aide. Bien avant d’étudier dans ce domaine, elle avait déjà acquis de nombreuses expériences auprès de diverses clientèles, et ce, dans des milieux tels que des écoles, des centres de répit, des centres de la petite enfance, des résidences familiales ainsi que des centres d’hébergement accueillant des personnes ayant des difficultés sociales.

En 2014, riche de ses expériences professionnelles et considérant qu’il y avait un manque à combler, elle a lancé l’idée de fonder une première école alternative à Drummondville. Aussitôt, elle s’est mise au travail avec un objectif bien clair : convaincre ses concitoyens, les parents, les commissaires et les élus des bienfaits qu’apporterait une telle école dans leur milieu de vie.

La route s’annonçait longue, mais elle n’avait rien pour ralentir ou arrêter Marie-Christine Brunelle qui était bien déterminée à consacrer le temps et l’énergie nécessaires à la concrétisation de ce projet peu banal. Mieux encore : plus elle recevait des appuis, plus elle était convaincue que cette école devait voir le jour.

Partager

En 2015, un appel a été lancé aux parents de la région et des comités ont alors été formés afin de mieux structurer le projet et les démarches auprès des instances concernées. Cinq autres femmes ont choisi de lui prêter main-forte, offrant un soutien indéfectible à madame Brunelle. Durant le parcours, le sujet a retenu l’attention de plusieurs médias nationaux, donnant une belle visibilité à ce projet ainsi qu’à notre région.

Ainsi, il y a quelques semaines, la première école alternative de la région voyait le jour grâce à la vision et au travail d’une femme dynamique. Cinq groupes et autant d’enseignantes ont donné le coup d’envoi. Évidemment, cette belle réussite est grandement attribuable à l’engouement que cette femme a créé autour de ce projet porteur et au soutien qu’elle a réussi à obtenir de la part des parents, de la population, des élus et des organismes concernés. Marie-Christine le répète souvent : « Avec la détermination, on peut aller très loin et réaliser de grandes choses! »

Situé dans l’école Jésus-Adolescent à Saint-Germain-de-Grantham, ce nouveau lieu d’apprentissage est donc sous la gouverne du Service des ressources éducatives de la Commission scolaire des Chênes. Si elle conserve son caractère particulier, précisons que l’école alternative est néanmoins assujettie aux dispositions de la Loi sur l’instruction publique et doit obtenir l’aval du ministre de l’Éducation. L’enseignement offert dans cet établissement développe notamment l’autonomie, l’ouverture d’esprit et stimule la curiosité tout en offrant un cadre éducatif s’adaptant aux besoins individuels des élèves.