Menu

Menu

Membres de l'Ordre

Retour

Sophie Bergeron

Sophie Bergeron, criminologue, dirige le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) Centre-du-Québec depuis 2003.

Depuis l’ouverture du CAVAC en 2003, elle fait en sorte que les actions du bureau centricois sont citées au niveau des hautes instances. À cet égard, l’organisme, dont le centre de services est situé à Drummondville, est reconnu et très respecté par la Sûreté du Québec, par le ministère de la Justice et par le Directeur des poursuites criminelles et pénales, et ce, surtout grâce aux initiatives de cette femme dynamique.

Reconnue comme une femme prônant le travail en collaboration, Sophie Bergeron s’assure que l’équipe du CAVAC est active dans le milieu drummondvillois afin que les actions auprès des personnes victimes se fassent en concertation, dans le respect des missions de chacun.

Déterminée et résolument engagée envers la mission de l’organisme, elle a défriché le terrain, créer de solides partenariats en plus de mettre en place de nombreux projets structurants visant à aider les victimes d’actes criminels.

Partager

Pour le CAVAC Centre-du-Québec et en son nom, avec la collaboration du CALACS de Victoriaville et du Centre de ressources pour hommes de Drummondville, elle a récemment mis sur pied un groupe de soutien pour hommes abusés sexuellement dans l’enfance.

Grâce à la confiance qu’elle inspire par sa rigueur, le Bureau d’aide aux victimes d’actes criminels (BAVAC) a ciblé l’expertise de l’organisme qu’elle dirige afin d’expérimenter un projet novateur pour les enfants victimes et témoins de crimes, visant la préparation et l’accompagnement de cette clientèle au cours des procédures judiciaires. Ce projet a été accueilli très favorablement par les procureurs aux poursuites criminelles et pénales de même que par les enquêteurs de la Sûreté du Québec.

Bénéficiant d’une solide réputation dans son domaine, elle est régulièrement invitée à prendre part à divers comités au sein du réseau provincial des CAVAC, dans le but de contribuer au développement des services d’aide aux victimes d’actes criminels et à leurs proches, ainsi qu’aux témoins de crimes. Ces engagements ont des retombées importantes sur le CAVAC Centre-du-Québec.

Membre de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec, Sophie Bergeron s’implique dans la formation de la relève. Elle rencontre des groupes d’étudiants universitaires afin de leur partager sa passion pour sa profession et leur parler de victimologie et, par le fait même, des CAVAC et leur mission. Par la suite, bon nombre de ces étudiants sollicitent l’organisme centricois dans le but de faire leur stage. Elle s’assure que le CAVAC est un milieu de formation de choix pour les futurs professionnels.

Comme si ce n’était pas suffisant, Sophie Bergeron enseigne aussi en techniques d’éducation spécialisée et en techniques policières au Collège Ellis, formant et sensibilisant ainsi ses étudiants qui travailleront auprès des victimes, de leurs proches et des témoins, et permettant également aux futurs intervenants et aux aspirants policiers de connaître les CAVAC et leurs services.