Menu

Menu

Membres de l'Ordre

Retour

William Boyer-Richard

William Boyer-Richard a accompli tout un exploit l’an dernier en intégrant la première division de la National Collegiate Athletic Association (NCAA). Il est devenu l’un des rares joueurs de basketball québécois à accéder à ce plus haut niveau de sport universitaire américain. Le sportif de 21 ans, qui avait été approché par plusieurs établissements scolaires au Canada et trois universités américaines, a finalement arrêté son choix sur l’Université de Western Michigan. Cette université lui a offert une bourse qui couvrira l’ensemble de ses dépenses pendant ses études en administration des affaires, profil finance.

Durant sa première saison au sein des Broncos, William Boyer-Richard a totalisé 159 points. Il s’est ainsi classé au 4e rang sur plus de 4­000 joueurs, s’imposant comme l’un des meilleurs marqueurs de trois points de la première division de la NCAA, qui regroupe plus de 350 équipes. Son taux d’efficacité de 49,3 % dans les lancers de trois points lui a également permis d’égaler le record du meilleur marqueur pour un joueur de première année de toute l’histoire de son université. Sur le terrain, celui qui évolue au poste de meneur de jeu est reconnu pour son leadership, sa vision du jeu, son sens de l’initiative, la précision de ses lancers, sa constance ainsi que son excellente capacité à gérer le stress.

Partager

William Boyer-Richard n’est pas seulement un athlète accompli, c’est également un excellent étudiant. Lors de son passage au Collège Saint-Bernard de Drummondville, puis au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières et au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal, cet élève athlète a su se distinguer autant sur les plans sportif qu’académique en recevant plusieurs prix d’excellence. Puis, pour sa première année universitaire, il a été nommé dans la Dean’s List, une distinction décernée aux élèves ayant maintenu une moyenne générale supérieure à 3,5/4. Il a réussi le tout en pratiquant six jours sur sept et en disputant deux matchs par semaine durant la saison.

Avec ce parcours d’exception, William Boyer-Richard peut se permettre de rêver d’accéder un jour à la NBA (National Basketball Association) ou à l’Euroligue. Mais, quoi qu’il arrive, il est et il demeurera une source d’inspiration pour les jeunes basketteurs de Drummondville et de partout au Canada.