Menu

Menu

Officières et Officiers de l'Ordre

Retour

Brian Illick

Affaires et philanthropie

Brian Illick a toujours privilégié les relations humaines, autant dans sa vie professionnelle que personnelle. Résultat : en plus d’être un entrepreneur prospère, il est devenu un exemple en matière de philanthropie et d’implication citoyenne à Drummondville.

Après avoir décroché un diplôme en administration de l’Université d’Ottawa, Brian Illick s’est perfectionné dans le domaine des assurances afin de reprendre les rênes de l’entreprise familiale Pepin Assurance, en 1993 (devenue par la suite Assuraction, puis EgR). En 2008, à l’âge de 48 ans, il a vendu l’ensemble de l’entreprise, mais a continué de s’impliquer à temps partiel en tant qu’associé et consultant. Celui qui avait suivi une formation de deux ans en sommellerie à l’Université du Vin, au château de Suze-la-Rousse, par intérêt personnel a alors décidé de vivre sa passion. Avec son voisin et partenaire en affaires Michel Dagenais, il a fondé, en 2008, Les Vallons de Wadleigh, à Ulverton. Ce qui devait rester un petit vignoble est devenu grand : l’entreprise exploite aujourd’hui 18 000 vignes et engage jusqu’à une douzaine d’employés par année.

Partager

Avant la pandémie, le duo conviait les gens de la région à des dégustations de vin tous les vendredis de l’été. Leurs événements agrotouristiques, baptisés les VINdredis, sont vite devenus populaires. Jusqu’à 1 000 personnes pouvaient se réunir au bucolique vignoble pour boire une coupe et casser la croûte au son de la musique d’un groupe invité.

Parallèlement à ses activités de viticulteur, Brian Illick a continué d’investir dans diverses sociétés touchant aux domaines de l’imprimerie, de l’horticulture, du financement et du détail alimentaire, tout en veillant à leur développement stratégique et des affaires. En 2014, Michel Dagenais et lui se sont d’ailleurs portés acquéreurs de la bannière Café Morgane. Le duo a fait prospérer l’entreprise jusqu’à atteindre 150 employés dans 12 cafés situés à Trois-Rivières, Shawinigan, Repentigny, Québec et Drummondville.

Avec un horaire aussi rempli, Brian Illick aurait pu concentrer son temps et ses efforts dans le développement de sa carrière. Or, son implication bénévole a toujours pris une place très importante dans son agenda. Depuis son adolescence, l’entrepreneur s’est fait un devoir de s’engager dans des causes qui lui tiennent à coeur et qui touchent tous les secteurs de la société. La liste des organisations drummondvilloises qui ont bénéficié de ses talents en recherche de financement, comme gestionnaire et comme mentor, est impressionnante. Soulignons seulement le Club Kiwanis, Centraide Centre-du-Québec, Récupéraction Centre-du-Québec, le Centre Normand-Léveillé, le Club Rotary (volet bourses d’études), le club de hockey Les Voltigeurs de Drummondville, la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond, la Société de développement économique de Drummondville (volet mentorat), la Maison des arts Desjardins Drummondville, le Moulin à laine d’Ulverton ainsi que la Fondation Sainte-Croix/Heriot.

Brian Illick le dit lui-même : la philanthropie fait partie de son ADN, et il en a fait une philosophie de vie. Celui qui a entamé une semi-retraite en mars 2021 peut donc désormais déposer ses pieds sur le pouf et avoir comme seule priorité de prendre du bon temps avec ses enfants, ses petits-enfants, sa conjointe et ses précieux amis.

* Les vidéos des autres Officières et Officiers sont disponibles dans la médiathèque.