Menu

Menu

Officiers de l'Ordre

Retour

Cécile Benoit

Cécile Benoit est une enseignante dévouée et une musicienne accomplie. Enseignant pendant près de 30 ans dans les écoles primaires et secondaires de la ville, dont les écoles Jeanne-Mance et Marie-Rivier, elle a pu transmettre sa passion pour la musique à de nombreux Drummondvillois et de nombreuses Drummondvilloises. Elle a ensuite pris sa retraite du secteur public pour se consacrer à l’enseignement du piano lors de cours particuliers à domicile. Durant 15 ans, plus d’une trentaine de jeunes ont appris les rudiments de leur instrument sous son œil bienveillant.

En plus de l’enseignement, Cécile Benoit s’est beaucoup impliquée dans le milieu musical de la ville. Pendant une trentaine d’années, elle a accompagné au piano ou à l’orgue des chorales paroissiales lors de diverses occasions, que ce soit des messes dominicales, des mariages ou des funérailles. Elle a de plus prêté ses talents de pianiste à l’Ensemble vocal de Drummondville, aux chorales Les gens du pays, Les Argentins, La Farandole et Après l’école, de même qu’aux chœurs des Terrasses de la Fonderie et des Jardins de la Cité. Elle a également fait giguer les danseurs de l’ensemble folklorique Mackinaw durant une quinzaine d’années. Tout cela sans compter que la pianiste a accompagné plusieurs solistes drummondvillois connus.

Partager

L’engagement de la musicienne dans sa communauté ne s’arrête pas là. Cécile Benoit a connu une longue carrière de bénévolat. Donnant de son temps à l’organisation Scouts Drummondville, elle a notamment créé la meute de louveteaux dans la paroisse Saints-Pierre-et-Paul en 1963. Puis, elle a joué du piano pour les patients du pavillon d’Youville de l’Hôpital Sainte-Croix ainsi que du Centre d’hébergement et de soins de longue durée Frederick-George-Heriot pendant plusieurs années. Elle a reçu pour cette dernière implication le Prix reconnaissance Claude-Béland en 2006.

Cécile Benoit a reçu, en 2010, la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour son implication à la Maison Myosotis. Depuis 1995, elle s’y rend sur une base régulière afin de jouer du piano pour les résidents souffrant d’Alzheimer et pour accompagner au piano les résidents et résidentes qui souhaitent chanter. Faisant elle-même face à de graves problèmes de santé il y a une quinzaine d’années, elle n’a jamais cessé de s’impliquer, même si elle a dû ralentir la cadence pendant un moment. Elle a ensuite contribué à l’organisation des Relais pour la vie pour la Société canadienne du cancer. Celle qui vient de célébrer son 80e anniversaire est à la retraite depuis 20 ans, mais elle poursuit son accompagnement de plusieurs ensembles vocaux de la ville. Les Drummondvillois et Drummondvilloises ont toujours apprécié sa présence, sa grande gentillesse, son écoute et sa discrétion. Cécile Benoit est une personne effacée, qui ne cherche pas la gloire, mais qui a malgré tout grandement contribué au développement et à l’épanouissement du milieu artistique de la ville à titre d’enseignante en musique et grâce à ses nombreuses implications et collaborations.