Menu

Menu

Officiers de l'Ordre

Retour

Francine Ruest Jutras

Une défricheuse passionnée

Défricheuse, femme de tête, femme de cœur, femme de premières… Plusieurs de ces qualificatifs collent à la peau de Francine Ruest Jutras. Celle qui s’est fait principalement connaître alors qu’elle agissait à titre de mairesse de Drummondville, de 1987 à 2013, a eu plusieurs occasions de faire valoir son professionnalisme, son amour pour sa ville et les citoyens qu’elle servait, ainsi que son ardeur au travail, tout au long de sa prolifique carrière.

Durant celle-ci, Francine Ruest Jutras a porté un nombre très impressionnant de chapeaux et, dans la majorité des cas, elle fut la première femme du Québec ou de Drummondville à les porter : conseillère municipale à la Ville de Drummondville, mairesse de Drummondville, préfète de la MRC de Drummond, présidente de l’Union des municipalités du Québec, présidente de la Société de développement économique de Drummondville, chevalière de l’Ordre national du Québec, présidente du comité Femmes et gouvernance locale. Bref, la liste est longue et, de toute évidence, elle continue de s’allonger malgré le fait que madame Ruest Jutras est officiellement à la retraite depuis 2013.

Partager

Les fonctions et les titres attribués à cette femme, au fil des ans, sont tellement nombreux qu’il serait laborieux de tous les présenter. Les citoyens aussi, qui lui rendaient bien l’amour qu’elle leur portait, lui ont souvent demandé d’agir à différents titres dans le cadre d’événements de toutes sortes. Malgré un horaire plus que chargé, « Madame la mairesse », comme on l’appelait souvent, se faisait un grand plaisir de participer aux activités, puis de soutenir et encourager sa communauté de façon adéquate.

Fière du changement d’image

Invitée à mettre en lumière un seul fait saillant de son parcours professionnel, Francine Ruest Jutras ne peut s’empêcher de revenir sur le changement d’image de Drummondville, dont elle est la principale initiatrice.

« C’est un changement majeur qui traduit bien ce que Drummondville est devenue. Il a suscité un fort sentiment d’appartenance, de fierté et de solidarité. On s’en souvient, durant les années 1980, Drummondville ne faisait pas parler d’elle pour de bonnes raisons. Aujourd’hui, elle est citée en exemple. Devenue ville universitaire, elle est reconnue partout au Québec et même au-delà comme une ville dynamique, d’une grande vitalité économique, dont les finances sont saines et qui propose une vie culturelle et communautaire des plus diversifiées », rappelle celle qui a détenu les clés de Drummondville durant 26 ans.

À la retraite? Oui, mais…

Même si elle a officiellement pris sa retraite après avoir affirmé avec un sourire vouloir « une vie un peu moins trépidante », Francine Ruest Jutras n’a jamais vraiment cessé d’être active socialement. À preuve, notamment, son engagement au conseil d’administration de l’Université du Québec à Trois-Rivières au cours des trois dernières années.

À titre d’ambassadrice de l’Union des municipalités du Québec, elle prend part à différentes activités dans le but d’inciter les femmes à s’engager pleinement dans la vie politique municipale.

Souvent approchée elle-même par les paliers provincial et fédéral, elle n’a jamais souhaité quitter la vie municipale.

« À tous égards, ça peut aller plus vite. La vie politique municipale permet d’être dans la proximité. C’est concret. Durant ma carrière, j’ai beaucoup aimé le fait de pouvoir voir le résultat d’une décision », expose-t-elle.

Reconnue pour sa facilité à parler avec les mots justes, cette travailleuse acharnée n’avait pas prévu évoluer de la façon qu’elle l’a fait du point de vue professionnel. Au début de l’âge adulte, elle avait plutôt choisi de compléter son cours classique dans le but d’enseigner, ce qu’elle a fait durant deux ans avant de finalement s’orienter vers l’arène municipale.

Preuve que son apport, d’une grande envergure, a atteint le niveau provincial, l’Union des municipalités du Québec a choisi de saluer de façon particulière la contribution des élues municipales au développement durable des communautés par la remise du prix Francine-Ruest-Jutras, dont l’objectif est de reconnaître l’excellence et le leadership des femmes sur la scène politique municipale et dans la gouvernance locale.

Assurément, Francine Ruest Jutras a été, et demeure aujourd’hui, une défricheuse passionnée.