Menu

Menu

Officiers de l'Ordre

Retour

Roger Dubois

Un bâtisseur dont la générosité n’a d’égale que la discrétion

Si une personne doit absolument figurer dans la liste des bâtisseurs et des mécènes à Drummondville, c’est bien Roger Dubois. L’entreprise qu’il a fondée en 1969, Canimex, est à l’avant-garde dans le domaine de la fabrication et du commerce international de composants de transmission de puissance mécaniques et hydrauliques, de produits pour les systèmes d’accès et les portes de garage, de pièces métalliques usinées, mécanosoudées ou assemblées, et de couverts de spas automatisés. Employeuse de choix dans la région, Canimex est avantageusement connue un peu partout sur la surface du globe. Elle regroupe aujourd’hui sept unités d’affaires et plus de 700 employés.

Cette véritable histoire à succès, c’est celle de Roger Dubois et de son épouse Huguette, des passionnés discrets reconnus pour leur engagement remarquable dans leurs communautés locale, nationale, et même nord-américaine.

Partager

Au nom de son entreprise ou à titre personnel, ce brillant homme d’affaires soutient la collectivité avec conviction et constance depuis un grand nombre d’années. Et ce n’est pas qu’un seul volet qui profite de cette générosité : la culture, la santé, le sport, l’éducation et bien d’autres secteurs d’activités ont, à un moment ou à un autre, pu se réjouir de faire l’objet de dons ou de commandites de la part de cet homme respecté et généreux.

L’Hôpital Sainte-Croix, la Maison René-Verrier (dédiée aux personnes atteintes de cancer et en fin de vie), l’Université du Québec à Trois-Rivières (campus de Drummondville), les Voltigeurs de Drummondville et l’Orchestre symphonique de Drummondville font partie des organisations de la région qui bénéficient de la grande générosité de cet homme visionnaire.

Propriétaire d’une impressionnante collection d’instruments de musique de la plus grande qualité tels que des violons Stradivarius, qu’il prête à des organismes ou à des musiciens québécois, Roger Dubois encourage de multiples façons la relève.

Si tout cela est impressionnant, Roger Dubois demeure discret dans sa vie privée comme dans sa vie publique. Selon les amateurs de hockey de la région, cet homme d’affaires, grand ami de Guy Lafleur et de Marcel Dionne, a même été présenté comme le « poumon artificiel des Voltigeurs » à une époque où le club drummondvillois avait cruellement besoin d’aide pour conserver sa place au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Des anecdotes comme celles-là, qui mettent en lumière le désir de cet homme de voir sa ville se développer et se distinguer, il y en a des dizaines.

Autre démonstration que Roger Dubois souhaite agrémenter la vie de ses concitoyens de diverses façons : il met à la disposition de ses employés, d’écoles et d’organismes un centre de plein air dans lequel ont été aménagées de nombreuses infrastructures, telles que lac, glissades sur neige, sentiers pédestres et glacés, patinoire et bien plus encore.

Voilà l’exemple d’une personne qui, avant même d’avoir remporté le succès, a choisi d’agrandir sa table, mais, surtout, de donner à d’autres la chance de se développer!